MaMA Festival et Convention 2019

FOCUS iNOUïS

Programme d’exception pour la soirée iNOUïS au MaMA Festival

La Chaufferie de La MAchine du Moulin Rouge, le 16 octobre 2019

En 42 ans d’existence, on ne compte plus les petites pépites et super stars qui ont été découvertes par le festival du Printemps de Bourges. Organisé indépendamment par le Réseau Printemps, ceux que l’on appelle depuis 2012 les iNOUïS n’en finissent pas de faire émerger de nouveaux talents. Les trois lauréats, qui viennent de finir leur « tournée des iNOUïS » de 6 dates à travers la France hier soir au MaMA festival, sont issus d’une sélection 2019 particulièrement savoureuse.

On commence cette soirée avec la vaporeuse Silly Boy Blue, lauréate du « Prix du Printemps de Bourges Crédit Mutuel ». Avec sa pop, parfois rock, minimaliste et aérienne, armée seulement d’un ordinateur, d’un synthétiseur et parfois d’une guitare, Silly nous plonge dans un univers sombre et mélancolique proche de la new wave des 80’s, puisant dans son chant glacial et intense.

Le temps d’aller en coup de vent découvrir un ou deux autres artistes dans des salles à proximité et on revient à la Chaufferie de la Machine du Moulin Rouge pour l’explosif DI#SE. Véritable coup de cœur de cette première journée du MaMA, le jeune breton d’à peine 17 ans est bourré de talent et promesses. Accompagné par un batteur incisif, DI#SE déballe un flow parfois chanté, grave et mélodieux, aux frontières de Kendrick Lamar, Damso ou même Stromae. Pas besoin d’attendre pour voir ce qu’il devient, il est déjà quelqu’un et son premier album « Parfum » est disponible partout.

On passe sur la belle performance de Lord Esperanza, ancien lauréat que l’on ne présente plus venu en soutient sur la tournée, et on s’arrête sur Calling Marian pour un final rythmé par sa techno industrielle. Co-lauréate du « Grand Prix du jury des iNOUïS » avec DI#SE, cette jeune DJ Lyonnaise, qui s’est déjà fait un nom dans les soirées queers et LGBT de sa région, ne mâche pas son beat avec des machines, des basses chaudes et des percus qui vous feront bouger les pieds, la tête et les neurones.

Thomas Sabouret

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s