Clip·Musique

Tomasi sort Avatoru, tout en intimité

Avatoru est de ces titres qui, en deux trois phrases, nous plongent au cœur de l’artiste.

Quand on découvre Tomasi la première fois, ce mec flanqué de ce peignoir rouge, le regard franc, le sourire assuré, les textes très « rentre-dedans », parfois crus, on se dit il est en plein ego-trip, un peu comme d’autres. Puis on l’écoute et tout à coup, une brèche s’ouvre. Un mot, une phrase fait complètement basculer toute l’image construite. Le texte est fort, le flow posé, le questionnement est là sur une prod plutôt minimaliste, répétitive, presque addictive, mais qui donne toute son ampleur à l’introspection de l’artiste. Plus de blagues, plus de vannes, le regard franc fuit parfois vers une porte de sortie, le sourire s’estompe avant de revenir, et même le peignoir doit être rangé de temps en temps. Avatoru, c’est cette brèche, cette échappatoire, d’autant plus vrai que c’est aussi le nom d’une passe du magnifique atoll de Rangiroa, l’endroit où l’eau du lagon paradisiaque peut se sauver de temps à autre vers, l’océan avant de revenir à son image figée de carte postale. Tomasi redevient juste le jeune homme qui continue de se construire, de construire ses rêves, entouré de ses amis, ses joies, ses failles, ses doutes, ses peines aussi. Le temps d’un saut à Avatoru…

Avatoru
Textes et musique de Tomasi
Réalisé par Nicolas Garrier
Mixage : Valentin Montu
Mastering : Benjamin Joubert

Nicolas Garrier (qui a réalisé Pas Grand-Chose de Ian Caulfield ou I don’t wanna sleep alone tonight de Schérazade) l’a bien compris et nous livre un clip très intime composé d’images volées, de bouts de vie, de copains, de rires. Une hommage à leur amitié et aux moments passés ensemble sur les tournages. Pendant 3 minutes 40, on fait partie de ce quotidien, on s’identifie à Tomasi. Son histoire devient un peu la nôtre, bien qu’elle n’appartienne qu’à lui, en tout cas elle y ressemble un peu : ces images, ces instants, ces questionnements, on a tous un peu les mêmes.

Avatoru est à écouter dans l’ EP Somnambule qui est toujours disponible ici :

fanlink.to/SOMNAMBULEEP


Prochains concerts: 

21/03/20 Créartup festival- Point Éphémère / Paris
31/03/20 Finale Give Me Five - Point Éphémère / Paris
04/04/20 Le Commerce Bar Chez Nel / Saint Paulien 
25/04/20 Le local bar / Strasbourg 
02/05/20 Soirée Kimono - La Bulle / Lille 
13/05/20 Beside Festival - Péniche Antipode / Paris 

Et retrouvez la soirée Kimono-5 vendredi 6 mars 2020 au POP UP du Label (Paris)
avec : Heu , Grandma's Ashes, Billet D'Humeur, Cailloux, et Maze Mgazine en DJ set

Mel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s